C’est les vacances ! Que faire quand il n’y a plus cours de danse orientale ?

Publié le 14/06/2018

  • C’est les vacances ! Que faire quand il n’y a plus cours de danse orientale ?
  • C’est les vacances ! Que faire quand il n’y a plus cours de danse orientale ?
  • C’est les vacances ! Que faire quand il n’y a plus cours de danse orientale ?
  • C’est les vacances ! Que faire quand il n’y a plus cours de danse orientale ?
  • C’est les vacances ! Que faire quand il n’y a plus cours de danse orientale ?
  • C’est les vacances ! Que faire quand il n’y a plus cours de danse orientale ?
Ca y est, c’est les vacances ! Votre apprentissage de la danse orientale est en pause, l’euphorie du gala de fin d’année est désormais derrière vous. Coooooool, c’est l’été avec son soleil et son lot de farniente mais malgré tout, vous savez déjà que la danse orientale va considérablement vous manquer ! Pour que le temps soit moins long et que vous puissiez continuer à assouvir votre passion, voici une petite liste d’activités intéressantes.

1/ Danser encore et toujours, s’entraîner et en profiter pour développer sa propre créativité !

Profitez d’un moment seule pour investir votre salon, votre chambre d’amis ou même votre garage, enfilez votre legging de danse, un foulard et un petit haut et c’est parti ! Révisez votre ou vos chorégraphies de l’année, les enchaînements et pas qui vous ont posé des difficultés. Usez et abusez des multiples tutos et vidéos de prestations disponibles sur le web pour étendre votre champ des possibles. Et si vous en profitiez également pour construire votre propre chorégraphie solo, celle qui vous ressemble, celle qui vous transporte sur la musique que vous avez choisie, avec ou sans accessoire (voile, aile d’Isis, éventails…). Prête à relever le défi ?

2/ Se créer une playlist danse orientale du tonnerre !

Il n’est pas forcément évident de disposer d’un choix important et de qualité de musiques pour pratiquer la danse orientale. On retrouve souvent les mêmes morceaux dans les galas et prestations. La difficulté s’accentue d’autant pour les danseuses ne parlant pas l’arabe et ne sachant alors pas comment s’y prendre pour chercher et trouver des musiques. Puisque c’est les vacances et que vous avez donc davantage de temps, profitez-en pour écouter et sélectionner un maximum de morceaux sur Youtube, vous pouvez souvent récupérer les titres des musiques et leur interprète dans les commentaires liés aux vidéos. Les plateformes de téléchargement sont aussi une mine musicale énorme, vous pouvez notamment vous focaliser sur les playlists sur le thème de la danse orientale ou celles créées et recommandées par des danseuses orientales célèbres ou amatrices. N’hésitez pas également à demander à votre professeure si elle peut vous orienter vers certains titres ou albums, voire partager ses musiques.

3/ Rechercher des cours et stages de danse orientale pour la rentrée

Vous avez vos habitudes auprès de votre professeure et c’est tant mieux ! Mais peut-être donne t’elle d’autres cours ailleurs qui vous permettront d’accroitre encore votre engagement pour la danse orientale ? Un autre intervenant dispense t’il lui aussi des cours de danse orientale à proximité ? N’hésitez pas à tester différents cours pour trouver celui qui vous correspond le mieux, chaque professeur ayant son style et sa propre pédagogie. Vous en voulez toujours plus ? Pensez aux stages ! Certains professeurs en organisent tous les mois (souvent les week-ends) ou pendant les vacances scolaires. Ils permettent d’approfondir un type de danse ou un accessoire pas forcément abordé en cours régulier. Chinez aussi votre tenue de danse orientale pour la reprise des cours : un top, un legging, un petit ensemble ou la grande tendance de cette année, une jolie combinaison associée à un foulard, une ceinture ou une petite jupette. Et n'oubliez pas vos ballerines ou vos protège-pieds.

4/ Se documenter sur la danse orientale

La danse orientale a l’avantage d’être marquée par une histoire hors du commun. A cela s’ajoute tout un bagage traditionnel lié aux différents types de danses orientales et même à l’utilisation des accessoires. Il y a énormément à connaître et à savoir pour accroître ses compétences en danse orientale et notamment son interprétation. Certaines chanteuses ultra célèbres comme par exemple Oum Kalthoum ou danseuses orientales comme Samia Gamal sont des essentiels à connaître absolument. N’hésitez pas à vous renseigner de manière à appréhender votre activité danse orientale comme une discipline et un art global plutôt que comme un simple cours de danse hebdomadaire…

5/ S’ouvrir à d’autres danses

La danse orientale est votre passion première, certes mais ne limitez pas votre curiosité ! Regardez, admirez et savourez les autres danses, inspirez-vous de nouveaux styles, de nouveaux pas et de nouvelles mises en scène qui ne pourront qu’enrichir votre parcours de danseur. Un super passe-temps et un vrai régal pour les yeux !

COMMENTAIRES

Aucun commentaire pour le moment.

Ajouter un commentaire