4 mouvements indispensables à maîtriser en danse orientale

Publié le 14/09/2018

  • 4 mouvements indispensables à maîtriser en danse orientale
  • 4 mouvements indispensables à maîtriser en danse orientale
  • 4 mouvements indispensables à maîtriser en danse orientale
  • 4 mouvements indispensables à maîtriser en danse orientale
  • 4 mouvements indispensables à maîtriser en danse orientale
  • 4 mouvements indispensables à maîtriser en danse orientale
  • 4 mouvements indispensables à maîtriser en danse orientale
En danse orientale, il n’existe pas réellement de véritable lexique quant aux pas et mouvements propres à cette discipline. Plusieurs professeurs peuvent donc appeler différemment un même mouvement et dans ce cas, difficile de s’y retrouver ! BellydanceDiscount.com a sélectionné pour vous 4 mouvements de base les plus connus et à l’origine de la danse orientale, qu’il est indispensable pour une danseuse de connaître et de maîtriser.

1/ Le huit ou la rotation du bassin

Il s’agit d’un mouvement plutôt langoureux qui se caractérise par une rotation du bassin qui peut être exécutée de 2 façons différentes : vers la droite puis vers la gauche (et vice versa) ou encore de l’intérieur vers l’extérieur (et vice versa) et ce, sans interruption, de manière à dessiner avec les hanches un 8 horizontal ou vertical. L’erreur à ne pas commettre serait de faire évoluer son fessier ou son corps tout entier alors qu’il s’agit bien d’isoler le bassin et les hanches pour réaliser ce mouvement. En fonction du rendu souhaité ou des rythmes musicaux, celui-ci peut être réalisé de manière lente ou rapide.
Pour travailler ce mouvement, nous vous invitons à vous positionner bien de face de manière à mieux visualiser le 8 à réaliser et bien le dessiner. N’hésitez pas dans un 1er temps à le décomposer et à l’effectuer de manière fragmentée pour ensuite petit à petit le réaliser avec davantage de fluidité jusqu’à le maîtriser parfaitement.

2/ Les tremblements aussi appelés shymmies ou encore vibrations

Comme son nom l’indique, il s’agit de faire trembler ou vibrer avec plus ou moins d’intensité une ou plusieurs parties du corps (buste, bassin, épaules…). C’est un mouvement typique de la danse orientale qui demande souvent de longues heures d’entrainement avant d’être maitrisé à la perfection. Pour réussir, il faut savoir lâcher prise et bien détendre tous ses muscles.

3/ Le chameau

Il s’agit de réaliser une vague avec le corps qui part des genoux en passant d’abord par le ventre puis le bassin puis le buste pour enfin aboutir aux épaules. Le chameau doit se ressentir, n’hésitez pas à travailler devant un miroir et à bien décomposer chaque posture de manière ensuite à pouvoir les relier entre elles dans le bon ordre.
C’est un mouvement complexe qui nécessite de la coordination et une certaine souplesse.
Il est conseillé de bien s’entraîner avant de le réaliser devant un public car effectué avec grâce, il est très élégant mais à l’inverse, mal fait, il peut devenir vulgaire.

4/ Les accents du bassin

Un accent du bassin consiste à monter une hanche vers le haut puis à la redescendre vers le bas (et vice versa) avec une certaine énergie. Ce mouvement, qui figure parmi les mouvements les plus basiques à réaliser en danse orientale peut-être effectué de manière isolée ou répétitive. Il permet notamment de marquer les rythmes ou les contrastes avec la musique.

Si vous ne connaissez pas ces 4 mouvements, nous vous invitons donc à vous entraîner à les réaliser à travers nos explications fournies dans cet article ainsi que par l’intermédiaire de vidéos de démonstrations disponibles sur Internet car ceux-ci trouveront forcément place dans l’une de vos prochaines chorégraphies. A vous de jouer !

COMMENTAIRES

Aucun commentaire pour le moment.

Ajouter un commentaire