A la découverte de la « Bellysamba » : Fusion entre Bellydance (danse orientale) et Samba

Publié le 03/12/2018

  • A la découverte de la « Bellysamba » : Fusion entre Bellydance (danse orientale) et Samba
  • A la découverte de la « Bellysamba » : Fusion entre Bellydance (danse orientale) et Samba
  • A la découverte de la « Bellysamba » : Fusion entre Bellydance (danse orientale) et Samba
  • A la découverte de la « Bellysamba » : Fusion entre Bellydance (danse orientale) et Samba
  • A la découverte de la « Bellysamba » : Fusion entre Bellydance (danse orientale) et Samba

La sublime Hayal, danseuse et professeure à Lyon (France) nous renseigne sur ce cocktail étonnant, chaleureux et joyeux qu’est la Bellysamba. Une fusion originale entre danse orientale et samba, encore peu pratiquée en Europe.

1/ Comment vous est venue l’idée de mixer Danse Orientale et Samba ?

La « Bellysamba » comme on l’appelle existe depuis longtemps et est déjà pratiquée par plusieurs danseuses. Étant moi-même danseuse de Samba depuis petite avant de devenir danseuse orientale, je me suis naturellement dirigée vers cette fusion qui me permet aussi de mieux faire connaître en Europe mes origines brésiliennes et les partager.

2/ Quelles sont pour vous les caractéristiques propres à cette fusion ?

Pour la fusion Bellysamba, je travaille surtout avec la percussion orientale car elle ressemble à la percussion de la Samba. Ensuite, chaque danse a ses propres mouvements de base : la Samba est plus concentrée sur les pieds tandis que la danse orientale sur le bassin. Néanmoins, les 2 danses utilisent tout le corps, ce qui permet un petit mélange de mouvements assez sympa. L’objectif de mon enseignement Bellysamba est de faire connaître la Samba et de passer un moment fun et agréable sur des sonorités joyeuses et entraînantes.

3/ Quels sont les avantages et apports de cette fusion ?

L'avantage de la Samba au niveau artistique est qu’elle apporte un peu plus de dynamisme, d’énergie et de joie à la percussion orientale. Pour les élèves, le travail est plus exigent au niveau de la coordination car le pas de base de la Samba est assez difficile. Au niveau physique, la Samba demande un peu plus d’effort cardio-vasculaire. Et finalement, ce mélange festif plaît beaucoup aux élèves.

4/ Quelle est la tenue idéale, et le type de musique qui conviennent pour pratiquer cette fusion ?

Pour moi, le principe d’une fusion est d’avoir les 2 danses mélangées donc je conseille toujours d’avoir un costume qui rappelle les 2 danses tout en veillant à ne pas être vulgaire. Pour la samba, le costume plus dénudé est absolument normal mais pour l’oriental, ça ne convient pas vraiment alors il faut bien faire attention au modèle choisi.
Pour la musique, c’est très difficile car il n’y a pas beaucoup de compositions avec ces 2 types de musiques mélangées. Je réalise alors mes propres montages avec plusieurs morceaux pour réussir à obtenir quelque chose d’intéressant. Il y a toutefois un titre qui est assez connu et qui représente bien cette fusion, c’est « Sambuka » de Artem Uzunov.

5/ Quand et où nos clientes peuvent-elles vous retrouver pour s’initier à cet enseignement fusion ?

Mes cours de Bellysamba sont essentiellement proposés sous forme de stage dont les modalités sont affichées sur mes réseaux sociaux.

6/ Quel est votre parcours dans l’univers de la danse ?

J’ai commencé la danse petite au Brésil, en m’exerçant à plusieurs styles avant de connaître la danse orientale.
En 1997, j’ai débuté la danse orientale et depuis, je n’ai jamais arrêté ! J’ai d’abord été professeure et danseuse là-bas avant d’aller habiter au Portugal où j’ai poursuivi ma carrière à la fois comme danseuse soliste et au sein d’une compagnie. En 2012, j’ai été sélectionnée pour faire partie du spectacle « Bellydance Évolution », un spectacle théâtral d’envergure internationale qui se produit un peu partout dans le monde. Parallèlement, j’ai travaillé sur divers autres projets dans plusieurs pays.
En ce qui concerne mon enseignement, j’ai développé plusieurs méthodes pour faciliter l’apprentissage de la danse orientale. En effet, j’ai une formation universitaire d’Éducation Physique et Kinésithérapie, et j’utilise mes connaissances pour adopter une approche un peu différente dans mon enseignement qui repose sur la conscience corporelle pour faciliter l’apprentissage de la danse.
Ces dernières années, j’ai aussi eu l’opportunité de travailler en Égypte, ce qui m’a apporté une bonne connaissance de la culture arabe.
Actuellement, je réside à Lyon (France) où je donne des cours régulièrement.

Démonstration de Bellysamba : 

COMMENTAIRES

Aucun commentaire pour le moment.

Ajouter un commentaire